hotel restaurant saint-girons seix ariege

 (Le Projet associatif 2016/2021 est en cours d'élaboration)

PREAMBULE

La réalisation d’un nouveau projet Associatif a démarré en Juillet 2008. Il répondait au besoin de faire le bilan de l’existant et de prendre en compte les changements liés au nouvel environnement médico-social. Piloté par un cabinet spécialisé, ce travail a réuni des administrateurs et des professionnels au sein de plusieurs commissions. Cela a abouti à dresser un tableau complet des forces et faiblesses de l’ADAPEI 09.
La personne accueillie, jeune, adulte ou vieillissante, qu’elle soit handicapée mentale ou polyhandicapée, est au cœur du Projet Associatif.
Son handicap ne peut être guéri ; il ne peut être que compensé par un accompagnement humain adapté, permanent et compétent. La personne en situation de handicap doit être au centre du dispositif qui doit lui permettre de vivre dans la dignité. C’est pourquoi, ce projet associatif doit être une référence et un outil de travail, à faire évoluer en fonction des besoins.

L’ADAPEI est une Association loi 1901 à but non lucratif ; elle est affiliée à l’UNAPEI, l’instance nationale qui regroupe des associations de parents d’enfants inadaptés, et à l’URAPEI, déclinaison de cette fédération au niveau régional.
Dans le respect des nouvelles lois et directives générées par la loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire), l’Association assure l’accueil, la prise en charge et l’accompagnement de personnes en situation de handicap : enfants et adultes majoritairement déficients intellectuels. Elle constitue également un lieu d’accueil, de réflexion et de manifestations diverses pour les personnes ayant un membre de leur famille handicapé.
Son siège social est situé au Domaine de Guilhot, 09100 BENAGUES.

L’Association est née en 1958 par la volonté d’un petit groupe de parents désireux de créer des structures d’accueil pour leurs enfants gravement inadaptés. En fait, c’est en 1961 que l’Association dépose officiellement ses statuts, sous l’appellation d’Association Familiale d’Aide aux Parents d’Infirmes Mentaux. En 1968, grâce à l’investissement important de quelques parents pionniers, le premier établissement voit le jour : un Institut Médico-Pédagogique accueillant 9 enfants situé à Fourtanié.
Depuis cette première réalisation, l’Association n’a jamais cessé de progresser et de mener de nouveaux projets de développement. En 1979, 284 enfants - adolescents et adultes - sont accueillis dans les établissements de l’association devenue l’ADAPEI. Aujourd’hui, 50 ans après, dans nos diverses structures, ce sont près de 500 professionnels qui accompagnent environ 600 personnes handicapées enfants ou adultes (voir liste)

NOS VALEURS

- la solidarité et l’esprit d’entraide
- l’engagement bénévole et désintéressé
- la neutralité politique et religieuse et la laïcité
- le militantisme et le respect des décisions démocratiques
L’engagement, le respect mutuel et la collaboration harmonieuse entre les militants, les élus et les professionnels qui partagent et mettent en œuvre ces valeurs

NOS ENGAGEMENTS ou nos OBJECTIFS

En phase avec nos statuts voici nos engagements :
1) préserver les droits des enfants et adultes accueillis dans nos établissements et apporter les réponses adaptées aux nouveaux besoins :
- Droit au projet de vie : le projet de vie d’une personne handicapée est un devoir de solidarité nationale, afin de satisfaire aux besoins que son état de personne née différente nécessitera tout au long de sa vie. La personne doit être accueillie positivement, écoutée, entendue et doit participer autant que possible aux décisions qui la concerne, y compris pour sa vie affective et sexuelle. La famille occupe une place prépondérante naturelle dans l’éducation de son enfant. Il appartient aux établissements et services de l’associer à l’élaboration du projet individuel pédagogique, éducatif et thérapeutique, à sa mise en œuvre, à son suivi régulier et à son évaluation.
- Droit à la santé : les soins nécessaires seront dispensés dans le respect de la loi relative au droit des malades. Les personnes hébergées feront l’objet, en liaison avec le représentant légal, d’un bilan de santé régulier, afin de faciliter les mesures de prévention.
- Droit à l’éducation et à l’instruction : quels que soit ses handicaps ou ses difficultés, tout être humain a une capacité de dépassement, une énergie intérieure qui peut à tout instant être mobilisée, à condition de se donner les moyens de les repérer et de les mettre en valeur. Enfants et adultes seront sollicités et stimulés dans leurs diverses capacités pour leur permettre de mettre en œuvre toutes leurs potentialités et y trouver leur épanouissement.
- Droit au travail : quelle que soit la structure dans laquelle s’exercera l’activité professionnelle (ESAT, Entreprise Adaptée, milieu ordinaire), l’ambition première doit être l’épanouissement de la personne. Pour cela :
- adaptation de l’outil de travail à la personne en situation de handicap et non l’inverse
- trouver des places pour tous ceux qui peuvent travailler
- Droit au logement : toutes les formes d’accueil sont possibles :
• dans la famille
• en famille d’accueil
• en foyer d’hébergement ou en appartement
• en résidence (à temps plein ou partiel) qu’il s’agisse de FAM ou de MAS
Dans toutes les structures d’hébergement collectif, on veillera à ce que le résident, dans le respect des règles de fonctionnement, puisse s’approprier son domicile, et disposer d’une certaine liberté d’être, d’agir et d’exister.
- Droit à la culture, aux loisirs et aux activités physiques et sportives adaptées : ces activités doivent être sources de plaisir, d’enrichissement et de bienfaits pour la santé ; ils sont un moyen de s’ouvrir aux autres, en particulier lors de leur intégration dans les clubs et associations locales.
- Droit à vieillir dans la dignité
2) être vigilant et accompagner de façon adapté les personnes porteuses d’autres handicaps que la déficience intellectuelle.
3) faire entendre notre voix auprès de l’opinion et des pouvoirs publics :
- être reconnu comme interlocuteur crédible
- être force de propositions
- communiquer sur nos projets, notre éthique, nos besoins
- expliciter nos engagements (cf 1)
4) assurer la pérennité de l’Association :
- recruter et former de nouveaux adhérents
- anticiper le renouvellement du Conseil d’Administration en associant des parents motivés
- renforcer la gouvernance associative par la formation des administrateurs dans des domaines particuliers
- anticiper les évolutions et préparer les réponses idoines
- être à l’écoute constante des familles, des parents de jeunes enfants et les aider à trouver des réponses adaptées

NOS PRIORITES

Pour optimiser l’accueil et l’accompagnement de nos résidents, nos projets prioritaires à défendre sont :
- La reconstruction de la MAS de LEZAT.
- Le regroupement de la gestion de nos établissements en vue de la création de 3 pôles :
• Pôle enfance (les IME)
• Pôle adulte dépendant (les FAM – les MAS)
• Pôle travail (les ESAT – les hébergements – les Entreprises Adaptées)
- La restructuration du service Transport.
- L’amélioration de l’accompagnement de nos enfants et adultes porteurs de troubles envahissants du développement.
- L’adaptation de l’accueil d’handicapés psychiques et la formation de professionnels au sein de nos structures existantes.
- La recherche de solutions diversifiées pour répondre au vieillissement de nos résidents.
- La restructuration du château de Guilhot (locaux du Siège Administratif et Associatif)
- La réflexion sur l’avenir de la Blanchisserie d’Ax.
- L’accueil et l’écoute des parents
- La formation des administrateurs

NOTRE VOLONTE ou VIE ASSOCIATIVE

C’est grâce à notre éthique, à notre capacité d'innovation et d'anticipation, et grâce à des rencontres régulières entre les bénévoles et les professionnels, dans un climat de confiance et de respect mutuel, que nous améliorerons notre efficience et créerons un climat de confiance indispensable au bien de tous.
1) Relations avec (et entre) les parents et amis
• La Secrétaire de la Vie Associative , en lien permanent avec le Président et sous l’autorité du Directeur Général, est à l’écoute et au service des familles et des résidents .
• Une permanence une matinée par semaine de la présidente à la vie associative à Guilhot pour toute personne désirant la rencontrer.

• Une permanence d'une demi-journée par mois à Lézat de la présidente. Rencontres avec les familles, moments de partage, informations besoins…difficultés....

• Une journée d'accueil des nouvelles familles « avec organisation d'une visite des différents établissements » pour leur faire appréhender concrètement que l'appartenance à une association va au-delà de la simple fréquentation de l'établissement de leur enfant ou adulte.

• Une après-midi festive (fête de la galette en janvier) pour la joie des résidents qui y participent, où ils peuvent danser... chanter... et vivre un moment fort de convivialité partagée avec les parents et les professionnels accompagnateurs.

• Un « café des aidants à thème » rencontres entre parents, échanges, informations données par un ou des professionnels (par des intervenants extérieurs ou par nos professionnels) ; les thèmes retenus pour l'année à venir sont :

Autisme (1er semestre 2012)
Vieillissement (2ème semestre 2012)

2) circulation des informations

• Un livret d'accueil associatif, précieux recueil d'informations pratiques sur les différentes démarches administratives.

• Une feuille d'information mensuelle sur les activités prévisionnelles des différents établissements : « actions phares » ; Cette feuille sera affichée à la vie associative afin que chacun puisse la consulter. Nous connaissons peu ou mal les activités de nos résidents, tant dans le domaine du travail que dans celui des loisirs.

• Un relookage de la revue « Entre Nous »

- Diffusion aux seuls adhérents, mise à disposition d'une dizaine de numéros par établissements et diffusion auprès des tutelles et partenaires.
- Parution de deux numéros par an mis en page par la secrétaire de la vie associative
- Présentation approfondie d'un établissement
- Nouvelles brèves (compte rendu des actions phares les plus marquantes)
- Sujets d'actualité...etc

• La création d'un site internet pour être une vitrine de notre savoir faire et le faire savoir. A ce jour nous pêchons beaucoup par le manque de communication et il est nécessaire de progresser, nous avons un savoir faire dont nous devons être fiers. Ce site internet constituera un lien supplémentaire entre les différents établissements, entre les professionnels et les adhérents de l'association et entre associations « amies ».

3) lien entre l’exécutif et la politique associative
• Rencontre des présidents des conseils de vie sociale (mi-avril) avec les membres du bureau. La présence d'un administrateur délégué (extérieur à l'établissement) est nécessaire au sein de chaque C.V.S.; il sera le porte parole du C.A. ; et il sera surtout un observateur et un interlocuteur neutre au sein de l'équipe.

• Rencontre des directeurs d'établissements avec le Président 3 fois par an : octobre, janvier, fin avril ou plus en fonction de l'actualité. Le lien entre l'exécutif et la politique associative est primordial. Chaque établissement est un morceau d'un ensemble qui est un TOUT.

• Un planning des réunions à l'année sera élaboré dès septembre afin que chaque directeur puisse l'inclure dans son planning des activités d'établissement et il en sera de même pour chaque administrateur pour une présence optimisée.

- bureaux (1 fois/mois sur 10 mois) afin de renforcer la communication entre les administrateurs et la direction générale.

- Conseils d'administration (4/an) afin d'échanger et de prendre position sur les choix politiques et l'avancée des travaux.

- Assemblée générale généralement en juin.

- Conseils d'administration 1er collège (2/an) où seront abordés des sujets relatifs à la politique associative et où seront élaborés les plans d'actions la concernant.

- Mini-bureau (1 fois/semaine) pour être au plus près de la vie des établissements. Ces rencontres constituent le lien indispensable entre le directeur général, le président, le président adjoint, le secrétaire et tous les membres du bureau qui le souhaitent.

4) Représentations
• participation aux représentations extérieures régionales aux cotés de l’URAPEI :
- C.C.R. (comité consultatif régional) dans les différents départements de la région.

- C.R.L. (comité régional de liaison) toujours dans les différents départements de la région.

- Les Conférences Régionales de Santé, afin d'être au plus près des nouvelles décisions. Le système A.R.S. se construit au fur et à mesure que le gouvernement donne les directives.

- Le Congrès National de l’UNAPEI

- Des journées nationales de l’UNAPEI

• Représentation de l’Association aux instances départementales
- MDPSH
- CDA
- CDCPH
- COMEX ….
• ainsi que la poursuite de nos relations avec l'A.T. 09 et d’autres associations « amies » départementales ou régionales.
Le projet associatif doit être évolutif, en fonction des directives concernant l’accompagnement de la personne handicapée. Il affirme et réaffirme notre engagement et l’éthique qui fonde nos valeurs. Il nous positionne comme acteurs de la société et de ses évolutions. Il a vocation à être transmis, à circuler.
Il s’appuie sur une évaluation régulière des résultats obtenus par rapport aux objectifs poursuivis, et des moyens mis en œuvre pour obtenir ces résultats.
Cette évaluation du projet associatif sera réalisée une fois par an par un groupe d’administrateurs, et les résultats de cette évaluation seront communiqués aux adhérents lors de l’Assemblée Générale.
Avec l’aide de ses instances régionales et nationales, représentées par l’Agence Régionale de Santé, l’Association veille au respect de la dignité humaine de la personne handicapée,
Le projet associatif sera réécrit dans 5 ans, soit en Mars 2016.

NOS ETABLISSEMENTS ET SERVICES


• Institut Médico-Educatif de Saint-Jean du Falga
• Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD)
• Institut Médico-Educatif de Lézat (IME)
• Maison d’Accueil Spécialisé de Guilhot (MAS)
• Maison d’Accueil Spécialisé de Lézat (MAS)
• Foyer d’Accueil Médicalisé de Guilhot (FAM)
• Foyer d’Accueil Médicalisé de Cambié (FAM)
• Etablissements et Services d’Aide par le travail Agricole (ESATA)
• Etablissements et Services d’Aide par le travail Industriel (ESATI)
• Entreprises Adaptées (Ariège restauration, USI 9, Blanchisserie des vallées d’Ax, EVEA (espaces verts))
• VISA CITE
- Foyers d’Hébergement (Saint-Jean du Falga, Varilhes, Mirepoix, Lézat, Appartements de Pamiers)
- Service d’Accompagnement à la Vie Sociale
• Centre de Formation
• Service Transports et Logistique
• Siège Administratif